Zek's Blog
Only the paranoid survive

20040930


Depuis quelques jours c'est la fête foraine. La fête foraine offre un peu de rêve et d'évasion aux victimes de la pauvreté urbaine, à dix euros l'attraction. Les victimes de la pauvreté urbaine viennent oublier la misère dont ils sont victimes et déambulent en masse pour aller faire un tour de train fantôme ou de tir à la carabine, pour gagner quelque souvenir vulgaire mais pittoresque, une grosse peluche ou un vase en plastique avec des dragons chinois. Les nouveaux gavroches habitent les cités "sensibles" du Mirail, de Bellefontaine, Bagatelle ou La Reynerie; on reconnait leur immense misère à leur casquette de base-ball, leur survêtement, leurs chaussures à mille francs, leur montre Rolex, leur portable griffé ou encore leur chemise Lacoste. On en voit parfois, nouveaux Lazarillo de Tormes des modernités en détresse, au volant de leur Jaguar ou de leur BMW, avec des gros décibels qui chient sur la France, les riches et les blancs; comme ils font pitié, ces pauvres gosses laissés pour compte par le système.
Les résultats ne se sont pas fait attendre: hier, parti en fumée le courrier qui était dans la boîte aux lettres jaune: bulletins de paye, lettres des impôts, chèques, factures. Les victimes de la nouvelle pauvreté y avaient déposé sans doute un petit pétard ou quelques clopes...Rien de grave, des peccadilles, on n'a qu'à faire quelques centaines de mètres de plus pour aller poster ses lettres. Aujourd'hui, en miettes la vitre de la cabine téléphonique. Des broutilles...."ils" n'ont qu'à réparer.
Pourquoi les autorités se préoccuperaient-elles de petits problèmes matériels quotidiens qui n'intéressent que les petits bourgeois, alors qu'elles ont mieux à faire en s'impliquant dans la haute spiritualité artistico-culturelle, dont les incantations triompheront certainement de la pauvreté urbaine et de ses casseurs en Rolex-Lacoste. Organiser un festival d'art contemporain ou un colloque sur le développement durable, c'est tout de même plus amusant que de coffrer une dizaine de loubards, et ça fait moins mal.
Dormez tranquille, gentilles petites autruches, vous pleurnicherez quand ce sera votre voiture à vous qui crame, d'ici là inutile de se faire de la bile à propos de poubelles ou de cabines téléphoniques; et surtout évitez les documentaires sur le mois de juin 1940...les cauchemars prémonitoires, c'est mauvais pour la tension artérielle.

::: posted by "zek1917" at 9/30/2004 08:20:00 AM

20040928


Madame Anne-Marie Idrac est présidente de la RATP. Elle fait partie (je suppose que c'est ce qu'on nous explique dans la presse) de la nouvelle génération de femmes dynamiques, libres, responsables, énergiques, en train de conquérir les bonnes places aux dépens des vieux ourang-outangs bedonnants et obsolètes qui les contrôlaient depuis trop longtemps. Il y a des cohortes d"imbéciles prêts à penser en choeur avec l'Express et le Nouvel Obs que l'irruption des femmes brillantes, dynamiques, libres, motivées, etc, sur la scène publique va changer la donne et ouvrir une ère radieuse où l'imagination et l'altruisme auront enfin pris le pouvoir.
Le seul détail c'est que Madame Idrac, tout comme mesdames Aubry, Guigou, Cresson, Lauvergeon, et autres brochettes de femmes bien dans leur peau, actives, en tailleur channel, à l'aise dans les réunions officielles, etc, est un pur insider du système d'extorsion généralisé: énarque, administrateur civil, élue, haut fonctionnaire, et patati et patata. En d'autres termes le Parti nous balance de la poudre aux yeux féministe, anti-raciste, pour faire gober aux légions d'imbéciles que la diversité s'accroît, alors que c'est exactement le contraire qui se passe. Un clone haut fonctionnaire au service des mafias et des apparatchiks est rigoureusement identique à un autre clone haut fonctionnaire, quel que soit son sexe, et ce n'est donc pas la féminisation de la nomenklatura qui va compenser l'uniformisation croissante de l'opinion publique, de la presse aux ordres (tous contre Bush!), des modes de vies (tous à la fête de la musique!), et de la classe dirigeante (tous énarques!).
Madame Idrac remplit parfaitement son rôle de directeur de la RATP, n'attendez point que sa condition féminine l'autorise à mettre les pieds dans le plat. En bon directeur de la RATP, c'est à dire en bon chimpanzé bien dressé, elle agit comme le toutou fidèle des syndicalistes pour lesquels les transports en commun sont un outil de chantage et de prise d'otages. C'est pour cela qu'elle s'oppose, du haut de sa compétence estampillée par les meilleures écoles républicaines, à toute obligation pour les grévistes de se déclarer tels avant de cesser le travail, ainsi bien entendu qu'à l'inutile service minimum. C'est à dire que la directrice de la RATP a parfaitement compris que cette dernière n'était pas au service des usagers qui peuvent bien crever dans leur coin, mais des gangs communistes et trotskystes qui la contrôlent. Et admirez le naturel et la suffisance avec lequel elle affirme l'évidente inutilité des mesures en faveur des usagers: "La déclaration individuelle de grève 48 heures à l'avance, nous n'en avons absolument pas besoin et elle est ressentie comme extrêmement restrictive de liberté" (la liberté de qui au juste? La mienne?) "Interrogée sur une loi obligeant à négocier avant un conflit, ou prévoyant d'assurer un "service minimum" en cas de grève dans les transports, M. Idrac a expliqué que "c'est au gouvernement d'en décider", mais qu'elle n'en "ressent pas le besoin".
"J'ai confiance dans notre capacité (...) à préserver les voyageurs en même temps que le droit de grève" par le "dialogue social" a dit M. Idrac.
Bravo, en matière de morgue envers le pauvre con de voyageur et de contribuable, par devant, et de déculottage devant les crapules marxistes de la CGT de l'autre, un homme n'aurait pas fait mieux!
Ah, j'oubliais: Mme Idrac est membre de la prétendue "Majorité Présidentielle".

::: posted by "zek1917" at 9/28/2004 08:41:00 AM

20040924


Straight eye for the queer guy

PARIS (AP) - Ils sont cinq. Ils sont jeunes. Ils sont virils et hétéros. A partir de samedi, les "Straight: cinq experts dans le vent" débarquent sur TF1: animateurs spécialistes en automobile, chasse, armes à feu, cigares et sports de combat, ils ont pour mission de transformer un mâle homosexuel effeminé en homme idéal en l'espace de douze heures.
Chaque samedi, un nouveau cobaye sera ainsi transformé en "Handsome Man" par ces pygmalions des temps modernes. Dominateurs, sûrs d'eux et audacieux, les cinq superhéros hétéros débarquent ainsi chez un candidat qui s'est sacrément laissé allé, en manque d'énergie, de volonté et de force. Une fois dans l'antre de cet "homo neglectus", ils mettent leur nez partout. Exit les marcel vulgaires, le cuir kitsch, le look de tantouze, le crâne rasé, la barbichette, les muscles en gonflette ou les bustes décharnés. Exit les vapeurs, les crises de nerfs, l'épuisement des boîtes de nuit, le cul qui saigne et les oreilles défoncées par le techno. Les habitudes et le look du cobaye passent à la moulinette, tandis que les experts balancent ses quatre vérités au candidat.
Leur objectif: se mettre au service de la cause mâle en "provoquant chez leurs sujets d'expérimentation un électrochoc bienfaiteur", dixit TF1 dans son magazine hebdomadaire."Au dénouement, les candidats vivent une véritable transformation. Elle donne des résultats flagrants et impressionnants", assure Anglea Lorente, productrice pour Glem. Toujours est-il que l'émission offre la promesse d'éclats de rire garantis. Et en termes d'audience et de gains publicitaires, la formule s'annonce très intéressante pour TF1, qui n'a pas hésité à programmer l'émission les samedis en "access prime time".
Et si le concept risque de cumuler les clichés sur les hétérosexuels, en les enfermant dans des stéréotypes chers à l'establishment homo, il a tout de même le mérite d'apporter une petite touche virile dans un PAF français si banalement homosexuel.

::: posted by "zek1917" at 9/24/2004 02:40:00 AM

20040923


Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Malgré sa défaite aux présidentielles de 2002, Le Pen peut être content. En effet, son programme vient d'être appliqué à titre pilote au sein d'une entreprise publique de transports. Alors que n'importe quel élu du FN ou du MNR finit en correctionnelle pour le quart du dixième de la discrimination ethnique qu'on va mettre en place à la SNCM, le gouvernement, ce même gouvernement qui fricote à l'UOIF pour laquelle un bon musulman est "armé" et se prépare au "tir" et au "combat", vient de donner son aval à cette nouvelle étape de la balkanisation communautariste de l'EFG, qui nous prépare la jolie petite guerre civile généralisée décrite dans un passage de Villa Vortex. Cela en violation des principes les plus élémentaires des traités de Rome, Maastricht et bien entendu de la constitution européenne qu'on essaye de nous faire gober malgré nous et qui contient une tartine sur le "principe de non-discrimination", et en foulant aux pieds bien entendu toutes les belles déclarations de principe et des droits de l'homme que le coq donneur de leçons qui a les pieds dans la merde et que les poules commencent à trouver un peu sénile nos chante depuis des lustres.
Gageons que Le Pen a compris le message et que, puisqu'au pays-de-la-solidarité-où-il-est-interdit-de-travailler-plus-de-trente-cinq-heures-par-semaine, on peut être arbitrairement raciste, xénophobe et discriminatoire, à condition que ça ne soit pas au nom de l'identité française (beueueueueurk!!), le Front National va bientôt se transformer en Front Régional et se battre pour les droits des Auvergnats, Alsaciens, Picards, Bourguignons, Occitans, et pourquoi pas Kabyles ou Annamites, à jeter des pierres aux allogènes de tous bords, au nom de la spécificité unique de leur culture millénaire et de leur langue ô combien différente des autres, reconnues au patrimoine mondial de l'Unesco.
Le syndrôme espagnol, en quelque sorte.
::: posted by "zek1917" at 9/23/2004 11:58:00 PM


De la vie des marionnettes

Les Martinez n'aiment pas leur quartier, mais ils l'ont choisi à cause de la carte scolaire.
Les Martinez auraient bien rendu visite à leur famille, mais il ont préféré le faire plus tard à cause de la journée sans voiture.
Madame Martinez aimerait bien prendre sa retraite plus tôt, quitte à ce qu'elle soit plus faible, mais c'est l'Etat qui décide pour elle de l'âge à partir duquel elle a le droit de la toucher.
Monsieur Martinez aurait volontiers travaillé plus longtemps, mais ses cotisations supplémentaires vont dans la poche des autres, au lieu d'augmenter sa richesse.
Les Martinez préfèreraient que leurs enfants fassent plus d'anglais, à la place de la biologie, et plus de maths, à la place de la technologie, et pas de sports, puisqu'ils en font en dehors de l'école, mais ce ne sont pas eux qui décident de ce qu'apprennent leurs enfants.
Les Martinez aimeraient faire refaire leur appartement, mais ils n'en ont pas les moyens parce que l'électricien est obligé de mettre l'installation aux normes.
Les Martinez ne vont plus à la plage, depuis qu'il faut une heure de plus à cause des radars automatiques.
Les Martinez iraient bien dîner ce soir au restaurant du coin, mais c'est le repos hebdomadaire obligatoire, pendant lequel le serveur travaille au noir pour arrondir ses fins de mois.
Les Martinez liraient bien quelques livres, mais ils n'osent pas dépenser trente euros pour cent cinquante pages, et ils travaillent pendant les heures d'ouverture de la bibliothèque.
Mme Martinez se mettrait volontiers à mi-temps, mais on lui sucrerait la place en crèche de son dernier-né.
Les Martinez voteraient bien pour quelqu'un qui s'occupe de leurs problèmes, mais les hommes politiques ne s'intéressent qu'au développement durable et à l'espace social européen.
::: posted by "zek1917" at 9/23/2004 04:35:00 AM

20040920


Chaque jour apporte sa moisson de foutage de gueule, et ceux qui n'ont pas tout à fait perdu la boule peuvent se contenter des délires des hommes politiques et des journalistes pour se rendre compte que ce pays bat très sérieusement la campagne. Il y a un certain nombre de choses qui pour une raison ou une autre sont GLOP, et au lieu de dire GLOP-GLOP ou en bon orwellien, DOUBLEPLUSBON, les crapules qui nous gouvernent et qui nous prennent pour des cons à un degré insoupçonné nous ressortent les adjectifs empathiques de la novlangue moralo-victimaire, utilisée de façon parfaitement incongrue. Miko, Gervais, Pepsi-Cola et Ariel ne penseraient jamais à nous expliquer qu'il faut acheter Ariel parce que c'est une lessive en voie de disparition, boire Pepsi parce que c'est une boisson alternative et minoritaire, manger des glaces Gervais parce que c'est un droit fondamental de la personne humaine, porter des Nike parce que c'est de la culture, et fumer des Dunhill parce que ce sont des cigarettes opprimmées. Les publicitaires nous prennent pour des sacrés cons, mais comparés aux politicards ils font preuve d'un respect inouï. [NB-Il y a cependant le "commerce éthique" qui gagne du terrain...]
Ainsi l'Agence Tass nous rapporte sans la moindre nuance d'ironie de la part du journaliste, les impressions de la nomenklatura sur l'équivalent festif et EFGien des défilés en rang d'oignons de Pyongyang et la Havane, à savoir la ci-devant "Techno Parade". Comme chacun sait, le techno est une musique de merde (en général), écoutée à un volume terroriste par des jeunes drogués, souvent sur la propriété d'autrui qu'ils vandalisent au passage. Je suppose qu'à ça, on peut rajouter quelques bourgeois dénaturés qui s'encanaillent. Le techno rapporte énormément d'argent à pleins de gens dont on ne peut pas dire que le talent artistique égale celui de Horowitz, ni même celui du moindre crève-la-faim ex-soviétique qui joue de l'accordéon dans le métro. Le techno est une forme commerciale de défoulement, extrêmement nuisible pour les "riverains" auxquels ont l'impose. Le défoulement ne concerne en rien les hommes politiques, si ce n'est que leur travail consiste à sanctionner les dégradations et nuisances qu'il occasionne. Par ailleurs, les hommes politiques si soucieux du risque zéro, de la sécurité totale et du principe de précaution, ainsi que de la santé publique, devraient (c'est un minimum) gronder les jeunes cons qui se foutent en l'air dans les happenings technos. On pourrait les priver de dessert, leur filer une colle, ou les forcer à débarrasser la table. C'est ce qu'on fait avec les méchants automobilistes qui font du 135 sur une autoroute déserte ou qui grillent un stop caché par un buisson.
C'est ce qui se passerait si les démagogues séniles qui régentent notre vie privée étaient cohérents avec eux-mêmes. Mais ils ont décrété que le techno c'était GLOP, sans doute parce qu'ils ont plein de petits copains qui s'en mettent plein les poches avec ça, et aussi parce qu'ils adorent la masse, les montagnes d'individus indifférenciés, embrigadés pour se trémousser à l'unisson dans une vaste porcherie urbaine, ça les excite, ou plutôt ça les rassure, car quoi de plus inquiétant pour nos princes que l'individu en pleine possession de sa raison et prêt à dire tout haut ce qu'il pense d'eux? Avec le consommateur d'ecstasy déjà ratatiné intellectuellement par l'édukazion nazionale, avec les trémoussages à faire ricaner de pitié les macaques et les ouistitis, avec le bruit tonitruant qui réduit la cervelle en bouillie, aucun risque: on peut continuer à distribuer les cadeaux, organiser ses petites partouzes, et se répartir les bonnes places juteuses en toute tranquillité. De la teuf jusqu'à la nausée et une pincée "d'alternance" pour donner le change, et le paradis de l'apparatchik intouchable, irresponsable et au-dessus des lois n'est pas près de s'effondrer.
Voilà comment on dit GLOP quand on s'appelle Lang ou Delanouille:


Deux DJ font danser la foule samedi 18 septembre 2004 à Paris © AFP François GuillotPARIS (AFP - 15:06) - 600.000 personnes selon les organisateurs, 100.000 selon la police: une polémique s'est déclenchée sur la participation à la Techno Parade, samedi à Paris, alors que les "sound systems" crachaient encore leurs décibels, place de la Bastille, devant des dizaines de milliers de jeunes, au terme du parcours.Tous les observateurs s'accordent à souligner une affluence record pour cette nouvelle édition qui a traversé la capitale, de Montparnasse à la Bastille, sous un soleil radieux.
Le soleil était radieux, comme il se doit. Ah, comme j'aime ces petites touches discrètes dont les scribouillards de l'AFP ont le secret, pour nous glisser sans avoir l'air d'y toucher qu'il faut approuver (ou non) l'évenement dont il est question. Un attentat en Irak ne saurait être que "meurtrier", ce qui serait un pléonasme si l'épithète n'était pas soigneusement choisi en fonction du contexte, et le soleil de la technoparade ne saurait être que "radieux".
Dans son édition de dimanche, le quotidien Le Parisien évoque un "succès délirant". L'an passé, la Techno Parade avait rassemblé 300.000 personnes selon les organisateurs, 100.000 selon la police, ce qui constituait déjà un record. Brice Mourer, président de Technopol, l'association de défense des musiques électroniques qui organise la marche, a affirmé samedi à l'AFP que "les policiers et les services des Renseignements généraux présents sur site s'accordaient à constater une très nette augmentation des participants".
A ceux qui se demanderaient pourquoi la techno est glop, la réponse est dans ce paragraphe: la techno est ménacée de disparition. La preuve? Il existe une "association de défense des musiques électroniques". La techno c'est comme les bébés-phoques, l'ours panda ou la panthère des neiges (dommage qu'on n'en n'ait pas lâché une au milieu des braillards). Qu'est-ce qui peut bien menacer la techno? L'agence de presse du Parti a sans doute pensé qu'il n'était pas opportun que nous le sachions. Il y a sans doute les plouks qui voudraient descendre les teufeurs qui viennent ratiboiser leurs champs et leur casser les oreilles, à coup de chevrotine. Ils ont déjà fait le coup aux inspecteurs du travail, ces Robin des bois de la solidarité. Méfiance. Il y a aussi le lobby des boîtes de nuits, qui sont sans doute pas glop puisqu'ils refusent l'entrée aux jeunes beurs des quartiers en difficulté, en tous cas c'est écrit dans le journal. Il y a les mémés qui habitent sur le parcours de la techno parade, qui sont surement vieilles et bourgeoises et crypto-lepénistes, puisqu'elles vivent à Paris et qu'à Paris il n'y a que les mémés qui ne savent pas faire de patin à roulettes et ne trouvent pas la techno-parade formidâble. Il y a tous les gens qui n'aiment pas les jeunes, puisque les jeunes aiment le techno, c'est le ministère de la jeunesse qui l'a dit.
"Je suis assez surpris que la Préfecture de Police ait annoncé le même chiffre que l'an dernier...", a ajouté M. Mourer. Henri Maurel, président-fondateur de Radio FG qui a participé à la création de la Techno Parade en 1997, insiste pour sa part sur "la réalité massive et populaire de cette immense fête de rue où il y avait bien plus que 100.000 personnes".

1997 est l'an(n)us horribilis qui marque la prise du pouvoir par les partisans de l'interdiction d'interdire, de la plage sous les pavés, et de l'amour libre à douze ans. Depuis cette date, pas un seul jour ne s'est écoulé sans qu'un soixante-huitard ne se livre à sa petite exhibition afin de nous convaincre à quel point il est cool et à quel point les bourgeois sont coincés.

Cette 7e édition a entraîné dans sa houle, depuis les trottoirs et terrasses de café, des dizaines de milliers de badauds de toutes générations, applaudissant les "teuffers".
Bien entendu la teuf fait l'unanimité. Car comment ne pas aimer le techno? L'Etat dit que c'est glop, ça fait du bruit, et ça empêche de penser, c'est donc le bonheur. Et seul un fou peut s'opposer au bonheur. Seul un fou peut considérer qu'il a le droit à la tranquillité, à ce que la vie privée des autres n'empiète pas sur la sienne, à utiliser la voie publique pour y circuler...un fou qui n'a pas compris qu'en l'an II de l'EFG, l'individu ne compte plus, seules demeurent les masses organiques du corps social, qui scandent en mesure et en choeur les slogans anti-Le Pen, anti-Bush, anti-Goldstein, anti-riches, anti-capitalistes, sous la houlette des petits führers festifs du bonheur obligatoire. Car en l'an II de l'EFG, quel que soit le sujet, 80 % des français sont d'accord, sauf s'il s'agit de savoir qui sera président de l'UMP ou si le collectiviste Hollande est préférable au collectiviste Borloo.
Et maintenant une pute:
Le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, arrivé vers 17h au pied de l'Institut du Monde arabe, s'est déclaré impressionné. "D'aussi près, en tant que ministre, c'est la première fois que j'assiste à la Techno Parade", a souligné le ministre qui a assimilé sa présence à un "soutien direct" aux musiques électroniques.
"J'aime le choc des générations, des périodes, des époques et des créations", a-t-il ajouté, en référence aux Journées du Patrimoine qu'il avait lancées le matin même.
Fin de l'intermède putassier.
La 7e Techno Parade a été ouverte par le Maire de Paris, Bertrand Delanoë, et l'ancien ministre Jack Lang, au côté d'Astroboy, personnage des mangas japonais devenu l'icône des amateurs de techno, derrière une banderole où était inscrit: "Laissez-nous danser", mot d'ordre de l'association Technopol.

Ah, voilà pourquoi ils ont besoin de leur propre S.P.A.: il y a des méchants qui voudraient les empêcher de danser. On se demande bien pourquoi. Au fait, ça doit pas être très cool d'accoucher le jour de la techno-parade. Puisqu'on reporte les épreuves du bac pour la fête de la musique, on pourrait peut-être hospitaliser préventivement les femmes enceintes la veille de la techno-parade et de toute autre teuf où la rue est rendue à sa finalité première. Mais avec la gestion ultralibérale de l'hôpital, ça ne sera pas facile à faire passer.


M. Delanoë a rappelé que la mairie de Paris dédiera "en 2006" un lieu aux cultures électroniques dans le théâtre de la Gaîté lyrique, "parmi les projets phare de la municipalité".

Ah bon, c'est pas déjà fait?

Maintenant retenez votre souffle, même Néron n'aurait pas trouvé ça:

"Avec la techno Parade, c'est le combat pour la liberté d'expression et pour que la ville ne soit pas un univers d'agressivité et de solitude", a dit encore M. Delanoë.

Alors là, je reste sans voix.

Les moeurs sexuelles de Delanouille déteignent sur son discours, je ne vois pas d'autre explication. Il faut avoir un vaste talent pour énoncer le contraire de ce qui est avec une pareille précision. Delanouille est le symptôme le plus fascinant de l'inversion des valeurs. Il est comme ces lésions du cerveau qui, judicieusement placées, permettent d'éclairer son fonctionnement. Delanoé lutte contre l'agressivité en agressant le peuple avec du bruit, il se bat pour la liberté d'expression avec des décibels qui empêchent de parler, et lutte contre la solitude avec de la "danse" où on se trémousse tout seul. Franchement, Bertrand, en bon collectiviste tu devrais promouvoir la danse des canards, la bourrée ou la sardane. Ce n'est pas parce qu'on est avec 600.000 autres imbéciles qu'on n'est pas désespérément seul; seul par son incapacité à communiquer avec autrui, parce qu'on est privé du langage. D'ailleurs, dans le techno, il n'y a pas de paroles...

Et maintenant le clown officiel du régime:

Pour sa part, M. Lang, qui s'est mêlé à la foule compacte au sein du cortège et a reçu d'innombrables poignées de main de la part des jeunes dont il a croisé la route, a jugé que la Techno Parade contribuait à "sortir la techno de l'excommunication" mais qu'il restait "encore des préjugés, de la peur, de l'ignorance envers les cultures électroniques et ceux qui aiment cette musique".

Putain, c'est tout de même extraordinaire, la glaciale objectivité des journalistes professionnels du service public! Moi je trouve que ça sonne mieux quand on annonce franchement la couleur:

Le Maréchal Pétain s'est mêlé à la foule compacte au sein du cortège et a reçu d'innombrables poignées de main de la part des jeunes dont il a croisé la route. Le Caudillo s'est mêlé à la foule compacte au sein du cortège et a reçu d'innombrables poignées de main de la part des jeunes dont il a croisé la route. Le Grand Timmonnier s'est mêlé à la foule compacte au sein du cortège et a reçu d'innombrables poignées de main de la part des jeunes dont il a croisé la route. Le Petit Père des Peuples s'est mêlé à la foule compacte au sein du cortège et a reçu d'innombrables poignées de main de la part des jeunes dont il a croisé la route.

A part ça, Djack confime le noeud du problème: la techno est mal aimée. Les gens sont wacistes, ils n'écoutent pas de techno. Ne pas écouter de techno c'est être paralysé par la peur de l'autre. Et la peur de l'autre est mère de toutes les injustices et de toutes les violences. Et l'Etat lutte contre ça en disant que la techno c'est glop et en forçant les gens à en écouter lors de la techno-parade pour qu'ils apprennent à surmonter leurs préjugés intolérants et leur peur de l'autre. Et accessoirement pour qu'ils apprennent à fermer leur gueule face aux décibels du régime.

::: posted by "zek1917" at 9/20/2004 05:55:00 AM

20040918


A lire le bon texte de Fabrice Ribet sur les bobos lyonnais.
N'oubliez pas de surfer régulièrement sur Healing Iraq et ses précieuses informations sur la situation actuelle, ainsi que la vie sous Saddam et plus généralement dans le monde arabe.

::: posted by "zek1917" at 9/18/2004 02:46:00 PM

20040917


Pas tellement le temps de blogger en ce moment et pourtant ce ne sont pas les lectures gerbantes qui manquent. Bientôt, mes réflexions sur l'embrigadement idéologique des enfants de huit ans dans le projet national-collectiviste-égalitaire-politicorrect de l'EFG.

Pour l'instant un titre qui m'a bien fait plaisir:

Mort pour un tag: la famille d'un jeune homme réclame justice

Un de ces sales petits connards qui dégueulassent depuis plus de quinze ans (c'est fou comme on se renouvelle chez les débiles) les murs des villes, les trottoirs, les arbres, les camionettes, les bagnoles, les rideaux de fer, avec leurs dégoulinures moches, sales, partout pareilles et qui ne veulent rien dire, s'est fait chopper par les flics, une fois n'est pas coutume. Il était tellement camé qu'il a préféré se jeter à l'eau plutôt que d'être condamné à un blâme symbolique non exécutoire et non inscrit au casier judiciaire. Les bien-pensants, ces même bien pensants pour qui l'homme blanc est responsable des morts du WTC, des esclaves du Soudan, des exactions des bouchers islamistes en Irak, et de la propagation du Sida dans les backrooms et les cases nègres, nous expliquent que c'est de la faute des sales flics qui ont outrageusement fait le boulot pour lequel ils étaient payés. Si les cons nuisibles et camés se foutent en l'air, ça ne peut être que la faute de la société répressive et du patriarcat, c'est bien connu!

La propagande obscène de la gauche bien pensante se met désormais en route pour un oui ou pour un non, il faut dire que depuis que Battisti est dans la cambrousse et que Mumia Abou Machin a été canonisé, ils n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent. Donc:

La Ligue des droits de l'Homme (LDH) et la famille d'un jeune homme mort noyé en avril dernier alors qu'il était poursuivi par la police après avoir tagué un mur ont dénoncé vendredi la lenteur de l'enquête judiciaire et appelé à une manifestation le 25 septembre à Paris.

"Je voudrais comprendre pourquoi les policiers n'ont pas essayé de sauver mon fils", a déclaré lors d'une conférence de presse au siège de la LDH à Paris Hakima Cohen-Mokhles, la mère de Mickaël, "c'est inhumain, inacceptable".

Et toi, Hakima, comment as-tu fait pour produire un humanoïde toxicomane et suicidaire dont le seul hobby est de vandaliser le mobilier public en pleine nuit? Tu l'as élevé comment ton fils pour en faire un pareil animal?

Gerbons un coup:

"Rien ne peut justifier la mort d'un gamin de 19 ans parce qu'il taguait sur un mur anti-bruit", a dit Michel Tubiana, président de la LDH.

Personne ne l'a tué, connard, il s'est tué lui-même.

Gerbons un second coup:
"Les tags sont un phénomène généralisé, bien qu'interdits ils trouvent place dans les musées français comme un art urbain et populaire", a-t-il poursuivi.

Putain, j'espère qu'on va te la taguer ta bagnole, et les arbres de ton jardin et la porte de ta maison avec, c'est tout ce que tu mérites. T'as déjà essayé d'expliquer à tes mômes pourquoi des merdeux se permettaient d'enlaidir et de vandaliser l'environnement dans lequel ils vivent? Tu ne trouves pas qu'on respirait mieux avant que les merdeux ne prennent le pouvoir avec la bénédiction de sinistres connards comme toi-même et de Djacklangouze le Caligula de l'inversion des valeurs contempoaine? Allez, je suis prêt à parier: dans l'appart' de Djack y'a sûrement plein de tags: sur les plantes vertes, sur le parquet Versailles, sur la console Louis XV, sur le Mondrian. Aussi sûr qu'il a dit que les tags c'est formidâââââââââââble et que c'est de l'âârt, et que Djack il est sincère et pas démagogique. Alors pourquoi la boulangère du Blanc-Mesnil elle nettoie tous les matin l'art sur sa vitrine qui fait ressembler sa boutique à l'appartement de Djack? Elle a rien compris à la culture contemporaine. Elle mérite un suivi psychologique personnalisé.

Gerbons une troisième fois:

"Lorsque des forces de police insufflent une telle peur que l'on préfère se jeter dans la Marne, c'est qu'il y a un problème certain dans les rapports entre la police et les citoyens", a ajouté M. Tubiana."

Oui bien sûr. Les gens sont terrorisés par les méchants flics. C'est pour ça que les merdeux vandalisent l'environnement urbain. Et que les bagnoles flambent. Et que les filles se font violer dans les caves des cités. Et que les alter-débiles arrachent les cultures. Et que les rabbins se font tabasser par la racaille. Et qu'il y a un attentat en Corse toutes les nuits. Et que la criminalité est 160 fois plus élevée qu'il y a quarante ans.

Merci aux droits de l'hommistes. Sans eux, on ne saurait rien. LA PEUR DU GENDARME, voilà le vrai phénomène de société anxiogène qui nous mine. L'Express, le Nouvel Obs et Le Point vont bientôt nous expliquer que ç'est pour ça que prolifèrent les insomnies, le mal au dos et les ulcères.

Je suis prêt à parier qu'à Marrakech où Djack passe ses vacances, des tags, y en a aucun. Parce qu'à Marrakech, il n'y a pas de ligue des droits de l'homme, ni de Tubiana, ni même de droits de l'homme, et que quand les gendarmes font leur boulot, personne ne moufte. La seule décrépitude morale qu'on y trouve, elle est importée, et elle s'appelle le touriste Djack Lang. Alors Djack, pourquoi tu ne le revends pas ton Ryial, et pourquoi tu ne passes pas tes vacances au Blanc-Mersnil, près des entrepôts tagués que tu aimes tant?

PS--Courrier: Cher Zek,
Toujours un grand plaisir de vous lire! Cette triste histoire m'inspire deux réflexions:
1. On ne dira jamais assez combien le tag mine le moral de ces pauvres cons qui ne se déplacent pas en voiture de fonction avec chauffeur mais prennent le métro et marchent dans la rue. Après avoir rayé les vitres des rames de métro, voilà que, maintenant on s'en prend aux devantures. Tous les jours, le même spectacle de dégradations, le même message de mépris, la même lente spirale descendante vers le néant de l'esprit.
2. La collectivisation du deuil semble être une voie que nombre de proches empruntent pour ne pas avoir à se regarder dans le mirroir et en tirer les conclusions pour eux-mêmes... L'examen de conscience, le premier pas vers la modestie, n'est plus à l'ordre du jour.
Excellente journée Michel


::: posted by "zek1917" at 9/17/2004 09:39:00 AM

20040914


J'espère que mes lecteurs ont savouré comme moi le dernier communiqué de l'Armée Islamique de machintrucchouette, qui comble toutes mes espérances. Tout tortionnaires et répugnants qu'ils soient, ces terroristes ont des couilles et viennent de donner une leçon de dignité bien méritée aux Barnier et autres lavettes. Se placer sous la protection des ayatollahs de toute la planète n'aura servi qu'à être traités comme des cloportes, ce qui est en parfaite conformité avec la morale telle que je la conçois. Puisque l'on demande pardon aux tueurs et qu'on implore leur clémence, pourquoi se priveraient-ils de nous allonger une bonne gifle en prime? D'autant que leurs arguments ont du poids (notamment le rôle de la France dans le torpillage des élections algériennes) et font apparaître au grand jour toute l'hypocrisie des faux-culs qui nous gouvernent.
Je suggère maintenant -- car rien ne douit être négligé pour libérer nos otages -- que le président Shirak fasse une allocution télévisée pour demander solennellement pardon de tous les crimes passés, présents et futurs commis contre la religion de tolérance: Roncevaux, Poitiers, Lépante...ça ne suffira peut-être pas, on pourrait envisager d'instaurer la sharia dans la moitié Nord de la France et que le gouvernement se retire dans une charmante ville d'eaux du massif central!

::: posted by "zek1917" at 9/14/2004 03:10:00 PM

20040907


Une dépêche de presse nous relate le destin tragique de Samira Bellil, violée, torturée, et morte à 33 ans d'une "grave maladie " (laquelle?)

Ce fait m'inspire deux réflexions.

Premièrement, les milliards de l'éducation, de la culture, de l'insertion, de l'intégration, n'ont rien pu pour elle. Le dixième de cet argent dépensé dans la construction de prisons et la simple application des lois auraient peut-être suffi à dissuader les racailles ou à les coffrer avant qu'ils ne s'en prennent à elle. Moralité: ce n'est pas aux plus démunis que profite le "social", mais à la clientèle des hommes politiques. Le meilleur moyen de venir en aide aux faibles, c'est le rétablissement de l'état de droit.

Deuxièmement, on peut lire des milliers de pages sur les "tournantes" et les "cités" sans que les mots "arabe", "musulman", "islam" soient écrits une seule fois. On nous ressert les vieux poncifs féministes sur la violence du mâle, la violence de la société, la violence du capitalisme. Comme si la manière de traiter ces filles ne faisait pas partie d'une culture bien spécifique, importée sur notre sol, et passablement différente de la nôtre! Culture qui réserve à la femme un statut inférieur. Comme si les comportements tribaux décrits par Samira et les autres n'étaient pas caractéristiques d'une certaine organisation sociale nomadique et méditerranéenne. Dites, les chiennes, quand il y en a qu'on lapide au Nigéria ou en Iran, c'est aussi la faute au capitalisme?

Déguiser la nature du problème, mentir sciemment, voilà le meilleure façon de s'assurer qu'on n'en sorte jamais. Les prétendus militants féministes incapables d'appeler un chat un chat ne font qu'excuser les tournantes de l'avenir. Accuser les hommes en général et le capitalisme des méfaits de ces racailles et de l'impunité que leur garantit le clan ne fait qu'exonérer les criminels de leur responsabilité.

Ce que je viens de dire, ce n'était pas à moi de le dire. C'était à un Arabe. A eux d'en finir avec leur système clanique. Et ça ne se fait pas en disant "Inch Allah".


Musique actuelle: Missa Solemnis, K. 337

PS-Courrier:

Samira Bellil est décédée d’un cancer à l’estomac. La dernière fois que je l’ai vue à la TV, c’était sur Arte, dans une émission sur le féminisme qui réunissait des Françaises et des Allemandes féministes. Elle était intelligente, courageuse et s’affirmait clairement en dehors du mouvement féministe type « chiennes de garde » au motif que ces féministes de salon se désintéressaient totalement du sort des femmes de banlieue. Le but de l’association « chiennes de garde » est de lutter contre les insultes sexistes, un créneau beaucoup plus cool que de prendre fait et cause pour la condition des femmes maintenues dans des statuts inférieurs et de soumission aux petits coqs de banlieue. Les partis de gauche et d’extrême-gauche, bien relayés par les féministes radicales, se contentent de trouver des excuses sociales, politiques, culturelles, à tous ces crimes et délits, en quelque sorte, la garantie que tous ces faits de société ne vont pas seulement perdurer mais également s’amplifier. Samira Bellil était une femme exceptionnelle.

::: posted by "zek1917" at 9/07/2004 06:58:00 AM

20040905


A L'instant, mise en ligne du Chapitre 10 de la Pyramide des besoins. Le fragment F2 est désormais second interlude.

::: posted by "zek1917" at 9/05/2004 02:18:00 PM

20040902


Je ne sais pas si je vais tenir encore longtemps, tant l'univers extra-terrestre dans lequel je vis me dépasse totalement. La "crise des otages" me semble un mauvais cauchemar, je ne parviens pas à croire ce que je lis.
Voilà des semaines qu'on peut voir sur Internet des sauvages sanguinaires égorger des journalistes venus faire leur métier en Irak, en vertu de la liberté de la presse que la mise à bas du régime nazi a permis, des travailleurs venus reconstruire l'Irak, c'est à dire agir pacifiquement dans l'intérêt des arabes.
Il est clair pour tout ce que la terre compte de sensé, les Coréens, les Italiens, etc, que ces assassins ne méritent qu'une chose: se balancer au bout d'une corde.
Sur ces entrefaites, deux journalistes français, visiblement anti-occidentaux comme il se doit, tombent aux mains des sauvages.
Il n'y a qu'une chose à dire, ou plutôt deux.
Nous ne parlons pas aux assassins.
Nous prenons toutes les mesures nécessaires pour que ces criminels soient châtiés.
POINT.

A la place, on assiste à un concert de suppliques proprement hallucinant. Les terroristes doivent déjà se prendre pour le roi Salomon, ah pardon, il est juif, j'oubliais...

Dans le temps, ces affaires se réglaient de deux sortes.
Soit on envoyait la Légion.
Soit on négociait en catimini quelque arrangement honteux, mais alors au moins ON NE S'EN VANTAIT PAS. Shirak n'a jamais osé dire en face au peuple français tout ce qu'il avait lâché pour en finir avec les attentats de 95.
Mais nous vivons à l'ère la shame-pride, où il est de bon ton de se couvrir d'ordures en public, tout en demandant d'être respecté.

Dans cette affaire, j'ai appris pas mal de choses:

1. Les terroristes sont de bons musulmans, et ils sont dans leur bon droit. Le problème n'est pas d'égorger des victimes innocentes, le problème est d'égorger des français. Egorger, c'est bien, égorger des français, c'est mal. Les français c'est comme les cochons. Manger de la viande, c'est bien, mais manger du cochon, c'est mal.

2. Contrairement aux cochons qu'il ne faut pas manger parce qu'ils sont impurs, il ne faut pas égorger les français parce qu'ils ont tout fait pour que le nazi Saddam Hussein reste au pouvoir. Ce titre leur confère une immunité, en dépit de leur statut (transitoire) de roumis qui les vouerait autrement à un égorgement rapide.

3. Le nazi Saddam Hussein a tué plus de musulmans que n'importe qui d'autre, à part peut-être les islamistes algériens, néanmoins un bon musulman se doit de le regretter, parce qu'il était l'ennemi des roumis américains, et un roumi vaudra toujours moins qu'un musulman, même si ce dernier passe son temps à tuer d'autres musulmans. C'est pour cette raison que les roumis français bénéficient d'une trêve temporaire.

4. Puisque les terroristes sont de bons musulmans, on peut espérer faire libérer les journalistes en leur faisant prendre conscience de leur erreur, à savoir qu'ils ont kidnappés leurs frères français qu'ils ont pris à tort pour des occidentaux. Le gouvernement français va donc s'employer à les convaincre qu'il a toujours soutenu les égorgeurs musulmans (sauf si ceux-ci s'opposent à d'autres égorgeurs communistes, cf. Srebrenica), la preuve c'est qu'il a tout fait pour empêcher les américains d'en finir avec le plus grand d'entre eux. Malheureusement pour le gouvernement français, la parole d'un roumi ne vaut rien. Il faut donc mobiliser les autorités islamiques pour convaincre les brebis égarées de rentrer dans le droit chemin.

5. A quoi reconnaît-on un chef spirituel islamique? A ce qu'il tue des enfants innocents au nom de l'Islam. Faisons donc défiler le Hamas, le Hezbollah, Arafat, pour supplier les bons musulmans de libérer les bons roumis. Entre tortionnaires, on se comprend.

6. On peut aussi envoyer le conseil français du culte musulman, gadget communautariste créé par l'UMP à l'affût du vote arabe, bien que celui-ci n'ait pas tué de gens, ce qui réduit son statut de leader spirituel. Si j'avais été M. Boubakeur, j'eusse dit la chose suivante (dans de pareils moments, l'imparfait du subjonctif est la seule chose qui me retient à la vie).

--Cette affaire ne me regarde pas. Ces gens ne sont pas des musulmans, ce sont des tortionnaires. Et même s'ils l'étaient, aucun musuman français n'est impliqué dans cette histoire. Ne comptez pas sur moi pour aller leur parler. Je n'exerce par ailleurs aucun pouvoir séculier. Aux ministres compétents de se débrouiller.

Au lieu de ça, voilà ce que M. Boubakeur, qui a décidément du chemin à faire pour comprendre ce que signifie le droit des gens, nous explique:

Par ailleurs, le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a rejeté les accusations des islamistes radicaux contre la France, estimant que les responsables de la prise de deux journalistes français en otages "ont commis une erreur sur l'état d'esprit des musulmans de France".
"Prétendre que les musulmans de France seraient brimés est complètement faux. Nous voulons la libération des deux otages français et nous sommes engagés à fond pour obtenir la réparation de ce qui nous apparaît comme une injustice totale à l'égard de la France et comme une erreur complète sur l'état d'esprit des musulmans de France", a affirmé M. Boubakeur, également président du Conseil français du culte musulman (CFCM), dans un entretien paru jeudi dans le quotidien Le Parisien.


En d'autres termes, cette prise d'otages est injuste parce que les ravisseurs ont formulé un jugement erronné sur l'état d'esprit des musulmans en France. Si ces derniers s'étaient effectivement considérés comme brimés (M. Boubakeur nous assure du contraire mais pourquoi les ravisseurs lui accorderaient-ils crédit, alors que son organisation est minoritaire au CFCM?), alors il eût été "juste" d'égorger les deux journalistes français. On aimerait savoir si M. Boubakeur pense que les égorgements de ressortissants occidentaux qui ont précédé étaient "justes".

Les représentants du CFCM ont aussi dit:

Nous allons rencontrer le Conseil des oulémas en Irak. Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour assurer la libération

Ca c'est tout de même formidâble! Le linge sale se lave en famille! On croirait une famille de la mafia en train de débattre sur l'opportunité de libérer un truand d'une famille rivale, mais tout aussi mafieuse. Ainsi donc, le "conseil des oulémas" a des liens intimes avec les égorgeurs, et peut influencer leur décision au nom d'Allah, elle est belle, la religion de tolérance!

Passons maintenant à la "République", encore que le terme est mal choisi pour un Etat qui va chercher l'approbation de ses lois outre-méditerrannée:

Dans un entretien accordé à la chaîne qatarie par satellite Al-Jazira, le chef de la diplomatie française a confié avoir souhaité se rendre dans la région "pour adresser un message aux ravisseurs". "J'ai espoir que ce message de paix envoyé dans le monde sera entendu", a-t-il poursuivi, avant de dire sa gratitude devant le consensus du monde arabe sur ce dossier. "Cette solidarité est réconfortante".
Michel Barnier a dit ne pouvoir imaginer "une autre issue que positive". "Je ne pense pas que nous aboutirons à une fin tragique. Je pense que les hommes qui contrôlent le destin des citoyens français et de leur chauffeur (syrien Mohammed al-Joundi, NDLR) suivront tous ces appels, les exhortant à faire preuve de clémence".


Bref, M. Barnier se réjouit que la France se soit placée sous la protection du Hamas et du Hezbollah, par ailleurs, il invoque la "clémence" des tueurs.

Extrait du Petit Robert, édition 1996:

Clémence. Vertu qui consiste, de la part de qui dispose d'une autorité, à pardonner les offenses et à adoucir les châtiments. Syn. Générosité, humanité, indulgence, magnanimité, miséricorde. La clémence d'Auguste (qui pardonna à Cinna, Emilie et Maxime d'avoir comploté sa mort).

Les coupables c'est nous. Un roumi est toujours coupable, merci Monsieur Barnier de nous l'avoir rappelé. Espérons que ceux qui disposent de l'autorité sauront nous épargner ce juste châtiment.

PS -- Lire l'excellent texte de Slothorp.









::: posted by "zek1917" at 9/02/2004 01:52:00 AM

20040901


A l'instant mise en ligne du chapitre 9 de la Pyramide des besoins, qui absorbe et annule le fragment F1.
Bonne lecture.

::: posted by "zek1917" at 9/01/2004 04:20:00 AM

Home