Zek's Blog
Only the paranoid survive

20041128


Ceci est un test

::: posted by "zek1917" at 11/28/2004 03:03:00 AM

20041125


Parmi les "véritables phénomènes de société" qui permettent aux folliculaires d'exercer leur rhétorique creuse et consensuelle, on trouve une nouveauté: la "crise du logement étudiant". Moults organes de presse nous expliquent que c'est injuste, que c'est de l'"exclusion", que c'est la faute aux prix qui augmentent et aux moyens qui sont (encore, toujours et partout) insuffisants.

Soit, mais faisons un petit effort de mémoire. Quelques mois auparavant, les mêmes organes de presse se félicitaient d'une loi sur le "logement décent" qui interdit à des salauds de "marchands de sommeil" de louer des piaules trop petites, ou trop basses de plafond... Or que dit-elle, cette loi? Que pour être louable, un logement se caractérise par une pièce principale d'au moins neuf mètres carrés et d'une hauteur sous plafond d'au moins deux mètres vingt. La pièce principale doit être dotée d'une ouverture à l'air libre, d'une cuisine ou d'un coin cuisine, d'une douche ou d'une baignoire, d'un water-closets séparé.
En d'autre termes, une bonne fraction des chambres de bonne, qui conviendraient aux étudiants modestes, est de facto interdite à la location. Le propriétaire a le choix entre la louer au noir (à chaque nouvelle loi paternaliste le nombre de français qui vivent dans l'illégalité augmente) ou faire les aménagements nécessaires et la louer à un loyer confortable pour rentrer dans ses frais.
Quand je faisais mes études supérieures, j'étais dans une sorte de dortoir, ma chambre avait un lavabo, mais ni cuisine, ni douche, ni baignoire, ni WC séparés: ces dernières installations étaient collectives. Je suppose que nombre de logements étudiants d'Etat ont encore ces caractéristiques. En bonne logique, ces logements sont illégaux, tout comme le fait que l'Etat n'a pas aménagé de cloture aux bord de la mer et des cours d'eau pour empêcher les enfants d'irresponsables de s'y noyer, alors qu'il impose aux particuliers de cloturer leur piscine.
La loi sur le logement décent un symptôme typique de notre société croulante: des gens auxquels on nuit sous prétexte de les protéger; une intrusion inadmissible dans les transactions volontaires et la vie privée; des contraintes auxquelles l'Etat au-dessus des lois se soustrait; une presse bêlante qui justifie les mesures liberticides au nom de la compassion pour les faibles, et qui est incapable de faire le lien lorsque les effets pervers de ces mesures apparaissent en pleine lumière.

::: posted by "zek1917" at 11/25/2004 06:30:00 AM

20041118


Subliminalement vôtre

La propagande insidieuse du régime se loge partout. Témoin ce titre de www.yahoo.fr: "Nos amis les anglais". Ca n'a l'air de rien, n'est-ce-pas? Une toute petite chose. Seuls les paranos comme moi en sont mal à l'aise, et ça m'a pris deux ou trois bonnes minutes pour comprendre pourquoi. Et puis, cracher sur l'Entente cordiale, c'est à dire une alliance de démocraties contre des despotismes, par les temps qui courent, ça fait chic.
::: posted by "zek1917" at 11/18/2004 08:40:00 AM


Tôt ou tard, les djihadistes comprendront que s'attaquer aux Etats-Unis ne leur vaut que des coups: vitrification des grottes d'Al-Qaida en Afghanistan, chute du régime des Talibans, invasion de l'Irak, encerclement de l'Iran...en même temps, ils comprendront que l'Europe est la cible idéale pour eux, ils l'ont sans doute déjà compris avec l'attentat de Madrid qui leur a valu l'installation d'un gouvernement de collabos, la retrait immédiat des troupes espagnoles, et plus généralement un exercice d'auto-flagellation et de soumission aux bourreaux de la part de tout un peuple.
Les djihadistes veulent transformer la planète en désert, mais ça ne les empêche pas d'avoir de la jugeote.
Avec l'assassinat de Van Gogh, les menaces de mort à l'encontre de Ayaan Hirsi Ali et celles qui visent maintenant Mimount Bousakla pour lui faire payer ses propos, ils se proposent de retirer aux européens ce à quoi ils tiennent le moins, et qui est déjà bien entamé par le travail de sape des collectivistes: la liberté d'expression.
De tous temps, des hommes ont tué d'autres hommes à cause de leurs opinions; ces actes reflètent parfois une montée de l'intolérance, et parfois ils restent isolés. L'assassinat de John Lennon n'a pas correspondu à un sursaut de la baîte immmonde aux Etats-Unis. Les brochettes d'assassinats politiques qui pourrissaient l'Espagne de 1936 montraient au contraire que la république était bien morte, en proie aux factions totalitaires, et mûre pour le fascisme.
L'assassinat de Théo Van Gogh pourrait donc ne pas être une nouvelle.
La vraie nouvelle est ailleurs et il a fallu un article de Dantec pour nous la montrer du doigt.
L'indignation est un rituel prisé de l'élite politico-médiatique, qui nous montre à peu de frais à quel point elle est tolérante et ivre d'amour pour les opprimés. On sonne l'hallali tantôt contre ceux qui disent que les historiens ont le droit d'étudier les camps de concentration, tantôt contre madame Michu qui n'a pas voulu louer sa chambre de bonne à un maghrébin, ou encore contre un écrivain qui se demande si les journalistes juifs sont objectifs. Les jours peu fastes, on se rabat sur Bush ou Sharon.
La mécanique est bien huilée, elle se met en marche au premier signe, et du coup on en apprend autant sinon plus quand elle ne démarre pas.
Petit jeu instructif: où sont les réactions de l'establishment français à l'assassinat de Van Gogh?
Je viens d'égrener les dépêches de presse sur yahoo.fr à la recherche de quelque chose qui ferait état de telle réactions. Voici ce que j'ai trouvé:
IL y d'abord quelques liens vers le bloc-notes de Rioufol.
Il y a un courageux article dans Libération d'un certain Karim Miské. Il y un article sur le site du Monde de Irshad Manji.
ET C'EST TOUT.
Où est Noël Mamère? Ou est François Hollande? Agnès Jaoui? Le Guide Suprême de l'EFG Phare des Peuples Opprimés qui était si ému par le décès d'un émir pétromilliardaire, avant de canoniser Arafat? Où est la Ligue des droits de l'homme? Le président du CSA? Que dit l'Observatoire de ceci ou de cela? Que fait Bernard-Henry Lévy?
Les indignés professionnels sont sans doute trop occupés avec les arrière-pensées de Gollnish et les hésitations de Madame Michu.
L'assassinat de Van Gogh est une magnifique réussite des djihadistes, presque aussi belle que l'attentat de Madrid. Ils ne pouvaient rêver mieux que le silence radio assourdissant du dhimmi qui laisse froidement une poignée d'intellectuels musulmans aller au casse-pipe à sa place.
Le silence des hommes politiques obnubilés par le vote de ces arabes qu'ils méprisent au point de supposer qu'ils approuvent les égorgeurs et les tortionnaires, le silence de la jet-set qui fait dans son froc et s'achète une vertu en toc en s'acharnant contre des proies inoffensives, le silence des chroniqueurs incapables de sortir de leurs utopies multiculturalistes, fondent le nouveau dogme de la "société du savoir la plus avancée socialement cohésive et amicale envers l'environnement de la planète": on ne critique pas l'islam sous peine de mort.
En attendant qu'ils s'en prennent aux débits de boisson et loueurs de vidéos, puisqu'on n'a que le droit de fermer sa gueule, on n'a qu'à choisir entre les tranquillisants et les teufs de Delanouille (que pense-t-il, d'ailleurs, des meurtres de "flamboyants homosexuels" par ses amis politiques?).
::: posted by "zek1917" at 11/18/2004 03:46:00 AM

20041116


On savait déjà que le fameux "pacte de stabilité" n'est qu'un aimable torchon, pareil aux statuts des sociétés secrètes dont sont friands les gamins de dix ans. On vient d'apprendre que les fameux "critères de Maastricht", qui garantissaient la vertu des impétrants de l'Union Monétaire Européenne, sont de la verroterie à l'usage des niais: les comptes de la Grèce ont été maquillés pour permettre son entrée dans l'Euro. La caste des subventionneurs d'exploitants agricoles millionnaires n'en est pas à son coup d'essai en matière de fraude. Cela va du scandale Eurostat, des mânes du contribuable zéropéen qui ont abreuvé le compte privé d'Arafat, ce dont il faut se réjouir, puisque c'est autant d'argent qui n'a pas financé les attentats suicide ou les manuels scolaires antisémites, au socialiste élu président du parlement européen alors que la "droite" y est majoritaire, et au frère Ramadan promu conseiller du conducatore Prodi en matière de dialogue entre les peuples, tandis qu'un commissaire se fait censurer pour catholicisme, après interrogatoire en règle de la part de trotskystes recyclés dans le constructivisme hédoniste.
Mais don't worry, be happy. Les zérocrates, dans la solennelle déclaration de Lisbonne qui sera sans doute enseignée aux écoliers tout comme l'édit de Nantes ou les traités de Westphale, nous ont promis la société du savoir la plus avancée de la planète, et bien sûr le top du top en matière de cohésion sociale et de développement durable. Une belle histoire qui n'a pas plus de lien avec la réalité que les contes que les petites filles racontent à leur poupée ou les centaines de milliers de pages de traités, directives, et déclarations de principes dont les eurocrates irresponsables, immunes et non-élus se repaissent quotidiennement.
Qui sont ces gens qui décident de notre avenir dans le plus parfait mépris de ce que nous sommes? Qui les a fait rois?

::: posted by "zek1917" at 11/16/2004 05:48:00 AM

20041113


Officiel: ce blog vient d'être coopté par le tenants de la contre-culture.

::: posted by "zek1917" at 11/13/2004 01:11:00 PM

20041107


Je ne suis pas certain que nos chers compatriotes réalisent l'énorme signification de ce qui est en train de se passer en Côte d'Ivoire. Il faut dire que lorsque l'information se réduit à des successions de semaines de la haine orchestrées contre les diverses incarnations de la bête immonde, dont la dernière en date est l'infâme Gollnish, il n'est pas très facile de prendre du recul pour bien apprécier le sens des évenements.
Les lynchages de Français à Abidjan ressemblent comme deux gouttes d'eau aux égorgements de mêmes Français en Algérie à partir de 1954. Ils ressemblent aussi au meurtre collectif d'un mâle dominant en bout de course par le troupeau chez de nombreux primates ou bovidés.
Mais le plus significatif, c'est que l'armée Ivoirienne n'a pas hésité à attaquer frontalement les troupes françaises.
En d'autres termes: la France est en guerre contre la Côte d'Ivoire. Motif: ingérence armée aux côtés de rebelles ayant fomenté un coup d'Etat contre le gouvernement régulièrement élu. De la part des tartuffes du droit international, on n'en attendait pas moins.
Question: Pourquoi la France veut-elle renverser le gouvernement ivoirien?
Parce que celui-ci a décidé de s'affranchir de la domination française, notamment en retirant quelques rentes de situation à divers intérêts économiques franchouilles.
Question: Pourquoi la Côte d'Ivoire a-t-elle décidé de se passer des Français?
Parce qu'être protégé par une "puissance" bientôt peuplée de retraités sous morphine, où les usines explosent sans que personne ne sache pourquoi, et dont la politique se résume à des effets de manchette inconsistants et la culture aux mornes tranches de vies pornographiques d'une nomenklatura coupée du monde, ça n'est pas particulièrement intéressant.
Renoncer à sa force, sa prospérité et sa vitalité au nom du risque zéro et de l'assistanat généralisé se paye tôt ou tard, et de multiples manières. L'une d'entre elles est de perdre sa clientèle.
La Côte d'Ivoire est la première carte du château Françafrique à s'effondrer. Que Shirak préside à ce nouveau désastre, c'est bien le moins.
La Côte d'Ivoire est assez sûre d'elle pour attaquer l'armée française, bombarder sa position et tuer des soldats français. Y aurait-il une faille dans notre doctrine de dissuasion nucléaire?
Question: pourquoi la Côte d'Ivoire montre-t-elle tant d'arrogance face à une puissance miliairement supérieure?
Parce que tout en secouant le joug français, elles s'est placée sous la houlette d'une hyperpuissance autrement plus balèse au niveau guerrier. Et qui ne nous porte pas trop dans son coeur.
Et qu'en conséquence, la réelection de George W. Bush, quatre jours seulement avant l'offensive ivoirienne, permet, comme à Falloujah, de mettre en oeuvre le plan en toute sérénité.
::: posted by "zek1917" at 11/07/2004 01:04:00 PM

20041104


Merci

Par George W. Bush

Merci au président Chirac qui a rassemblé les dictateurs du tiers-monde dans une croisade contre moi.
Merci à Michael Moore qui a insulté les victimes du onze septembre dans le but de me rouler dans la boue.
Merci à Oussama Ben Laden qui a appelé à voter contre moi dans les mêmes termes que la gauche internationale.
Merci au Guardian qui a envoyé des lettres aux électeurs de l'Ohio pour leur ordonner de voter contre moi.
Merci au festival de Cannes transformé pour l'occasion en officine de propagande.
Merci à tous les donneurs de leçons de la jet-set et à leur belle unanimité moutonnière.
Merci aux collabos négationnistes de tous bords qui m'ont accusé d'avoir fait sauter les twin towers.
Merci à la prétendue résistance Irakienne qui tue des civils innocents à la pelle pour empêcher une démocratie de déranger les tyrans syriens, saoudiens et iraniens.
Merci aux couards séniles espagnols qui donnent aux terroristes tout ce qu'ils veulent pour ne pas perturber leur digestion.
Merci encore à tous les blaireaux, toutes les crapules, tous les pète-secs qui crachent sur le peuple américain.
Amis repoussoirs, vous fûtes les plus magnifiques auxiliaires de ma campagne.

::: posted by "zek1917" at 11/04/2004 02:46:00 PM


Que les cow-boys ne se réjouissent pas trop tôt. L'intelligentsia parisienne, forte de son quotidien du soir de référence, de ses acquis sociaux que le monde entier nous envie, et de la plage qui recouvre les pavés, est bien décidée à faire barrage à Bush par tous les moyens. Les sales yankees n'ont qu'à se tenir à carreau. Ainsi, un courageux "climacus" qui officie sur le forum de la Pravda, a un plan imparable pour réduire l'Amérique à merci:

Les Etats-Unis ont donc raté leur rendez-vous avec l'histoire.
Ca démarre en force!
A mon sens, la journée écoulée restera, à l'égal du 11 septembre 2001, comme marquant le début du XXIè siècle, et comme une pareille catastrophe à mon sens.
Une petite louche d'amalgame négationniste à la Meyssan ne fait jamais de mal, ça signe le lecteur assidu du Monde. Allez dîtes-le: "Après tout, ils l'ont bien mérité, la preuve, c'est qu'ils ont réélu Bush", vous le pensez tellement fort qu'on l'entend déjà.
Que peut-on faire ? Voici ce que j'entrevois, meme si c'est fort peu. 1. Ne plus me rendre aux USA dans l'immédiat, sans doute pendant les 4 ans à venir, meme si j'ai du mal /-))).
Quelle cruauté, eux qui comptaient tant sur votre présence. Enfin, ils l'ont mérité...
Je vais en profiter pour revisiter d'autres pays ou en découvrir que j'avais sur ma liste.
Voyons un peu...Cuba?...l'Albanie?...La Syrie?....la Corée du Nord?...l'Iran? Il y a des promos sur www.kapovoyages.com.
2. Vendre ses dollars : j'en ai fort peu mais ça sera avant tout symbolique, et si tout le monde en fait autant...
Climacus, le Soros de la rive gauche, va nous déclencher un effondrement du dollar! C'est les exportateurs européens qui vont être contents!
3. Je vais me faire une liste de marques américaines, et me décider à acheter européen.
Et ce n'est pas si difficile: on arrive même à poster sur le forum du Monde depuis un ordinateur Bull fonctionnant avec le système d'exploitation officiel du ministère de l'industrie.
Après tout, l'économie japonaise fonctionne fort bien comme ça : libre échange complet, mais l'immense majorité des japonais n'achète que japonais, par "patriotisme".
La préférence nationale contre le fasciste Bush, il n'y a que ça! Jean-Marie applaudit des deux mains.
Mes motivations seront quelque peu différentes, le but étant de rogner les ailes économiques de l'aigle américain, pour limiter les ravages de l'agression militaire. 4. Vendre ses actions d'entreprises américaines, ou basées dans les bourses aux US : ça ne me concerne pas, je n'ai déjà que des actions européennes.
Alsthom, Vivendi, Crédit Lyonnais, Bull, Charbonnages de France...
5. Faire pression sur nos gouvernements pour que pas un euro de nos impots ne finance la guerre des USA en Irak ou ailleurs, pour que pas un de nos soldats européens ne se fasse trouer la peau en occupant l'Irak.
Je propose dores et déjà de lancer une pétition à cet effet, que l'on fera circuler sur les campus de Paris I, Paris III, Paris IV, Paris V,....Paris n+1, et dont Le Monde publiera la liste des signataires les plus prestigieux: artistes, créateurs, intermittents du spectacles, psychologues, pédagogues, écrivains free-lance, cinéastes...
Mais comme c'est bizarre, comme c'est étrange, notre cher ami ne propose aucune mobilisation pour rapatrier les troupes françaises d'Afghanistan, où elles sont bien présentes, prêtant main-forte aux fascistes américains qui ont agressé le peuple afghan. Le quotidien du soir de référence aurait-il oublié de l'informer de cette turpitude du gouvernement ultralibéral à la solde du MEDEF?
6. Le point 6 est une petite révolution pour moi : je me suis enfin décidé à ne plus mégoter pour payer à l'Europe une vraie défense militaire. Pour la première fois, je suis pret à approuver une augmentation des budgets nationaux de défense, parce que face à 4 ans de plus de Bush aux USA, seule une Europe puissance peut faire l'affaire : pour moi, le débat est dépassé, et la seule solution évidente.
Ah, et qu'est-ce que suggère notre cher camarade en matière de financement de l'Armée Européenne qui ira libérer l'Irak du joug impérialiste sous les vivats du Hamas et autres Talibans? Augmenter les impôts, ce qui ferait passer les dépenses publiques de 55 à 60 % du PIB? Supprimer le RMI? Allonger le temps de travail? Réduire l'assurance-chômage? Tailler dans la graisse du Mammouth?
-Mais vous n'y pensez pas, mon cher, il suffit de "prendre aux riches".
Sauf que pour prendre aux riches, il faudrait d'abord envahir la Suisse. Et ils sont armés. Et presque aussi cons que les yankees.
7. Quelqu'un a d'autres idées ? Je suis preneur. Il faudrait, je ne sais comment, "tendre la main" aux américains démocrates, que je n'oublie pas, et militer en faveur d'un véritable pluralisme politique aux USA, mais comment faire si les américains n'en veulent pas ?
Comme c'est dommage que les américains ne goûtent pas à notre merveilleux pluralisme politique à la française: presse muselée, unanimité sur tous les sujets, président élu avec des scores de dictateurs africains, jeunesse embrigadée pour intimider les électeurs entre deux tours d'une élection, écrivains traduits en justice pour leurs opinions politiques, volonté populaire bafouée par les syndicats preneurs d'otages, élite médiatico-culturelle uniformément de gauche...
S'ils s'imaginent nous impressionner avec leurs trois débats télévisés. Nous, on n'en a eu aucun. Mais, par contre, on a des "larges débats". Qui conduisent à des rapports. Que les hommes politiques lisent. Et qui débouchent sur des réformes. Par exemple, l'assurance maladie. Dix-sept réformes, au moins le double de rapports, c'est tout de même pas mal. C'est ça la démocratie!
Vous ne m'entendrez jamais dire autre chose : on n'impose pas la démocratie à un peuple contre son gré, meme s'il la "mérite", comme dit l'autre imbécile qui tient lieu de "président"...
Ben oui ma brave dame. Le problème des Etats-Unis c'est qu'il y a des élections. Et les gens en profitent pour voter contre la démocratie. La preuve: le Parti "Démocrate" a perdu! Pour forcer les américains à être démocrates, supprimons les élections. Mais tant qu'il n'y aura pas une armée européenne forte, équipée de matériel exclusivement européens, on ne pourra pas les empêcher de voter. Et même de s'attaquer à la démocratie dans le monde, en organisant des élections en Irak.
Les salauds!
::: posted by "zek1917" at 11/04/2004 01:20:00 AM

20041103


Une fois de plus les "démocrates" s'emploient à tourner les règles du jeu pour inverser le résultat d'une élection qu'ils ont visiblement perdue. L'affaire est cette fois d'autant plus grave qu'ils sont largement distancés dans le vote populaire. Leur chicanerie procédurière et leur manque de fair-play fragilisent la démocratie américaine. Les médias collectivistes sautent bien entendu sur l'occasion, alors qu'avec 140.000 voix d'avance dans l'Ohio pour Bush, ce n'est pas le fait de statuer sur 200.000 voix litigieuses qui va changer quelque chose. Il serait bienvenu d'enseigner quelques rudiments de statistiques et de probabilités à l'Ecole Nationale des Journalistes-Courtisans. Quoi qu'il en soit, le but recherché est atteint: faire croire à l'opinion publique que cette élection largement gagnée par Bush est en réalité "très serrée", et donc que Bush n'est pas légitime, donc qu'il n'a pas le droit de gouverner, etc. Notons aussi que les médias aux ordres sont étonnament muets sur la nette avance de Bush en nombre de voix, eux qui il y a quatre ans claironnaient le léger avantage de Gore comme une preuve supplémentaire de complot.
La Gauche Eternelle nous prépare sans doute quelques manifestations silencieuses et contrites pour la "paix", bougies et drapeaux palestiniens à la main, badges d'associations citoyennes au revers, où l'on dénoncera la démocratie bafouée par ces salauds d'américains sourds aux implorations unanimes de la "communauté internationale".
Quant à Shirak, il exulte. L'"ennemi extérieur" est encore là. Il pourra continuer à l'accuser de tous nos maux, tout en allumant sa cheminée avec les rapports Thélot, Camdessus, et autres produits stériles de nos "larges débats" pour dinosaures impuissants.
::: posted by "zek1917" at 11/03/2004 02:24:00 AM

20041101


Lu récemment sur yahoo news le titre suivant "victoire historique de la gauche attendue aux élections uruguayennes". Ah oui? "Historique"?
Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire? Qu'est-ce qui fait qu'une victoire est historique ou pas?
Les journalistes-courtisans veulent-ils dire par là qu'il s'agit d'un évenement rare? Dans ce cas, la "gauche" et la "droite" remportant les élections chacune en moyenne 50 % du temps, on s'attendrait à ce qu'il y ait autant de "victoires historiques de la gauche" que de "victoires historiques de la droite". Hum..."victoire historique de la droite", ça sonne vraiment bizarre. Comme une interview de Michel Sardou dans le Nouvel Obs.
Une recherche google nous donne 53 hits pour "victoire historique de la gauche" contre seulement 3 pour "victoire historique de la droite". Et ces trois hits sont deux pages html sur le même site suisse, et...les 4 vérités.
Que faut-il en conclure? Que dans l'esprit de nos journaleux, c'est précisément parce que la gauche gagne que la victoire est "historique". Parce que la gauche incarne le sens de l'Histoire. La droite n'est qu'un marais gluant où l'Histoire s'embourbe parfois, par erreur. Lorsque la gauche gagne, les trompettes sonnent, les troubadours exultent, les roses sont déposées au Panthéon tandis que retentit l'hymne à la joie, l'immense espoir d'un monde meilleur bat dans le coeur des masses, et les folliculaires gorgés d'approbation nous ressortent le poncif de la victoire "historique", fût-elle celle d'un ex-dignitaire de Vichy fort âgé opposé à la réunification allemande, ou d'un nostalgique du front popu aux ordres de syndicats obsolètes.
::: posted by "zek1917" at 11/01/2004 01:14:00 PM

Home